Orson Welles déjeune avec la critique (Cinéma Cinémas)

Apprendre le cinéma

En 1982, Orson Welles vient livrer sa vision du cinéma et ses anecdotes auprès de la presse française. Un document précieux que l’on doit à l’émission Cinema Cinemas. A travers ces douze minutes d’échanges, Orson Welles parle en toute franchise et notamment de sa manière de choisir les acteurs. Il avoue que c’est une erreur de choisir un acteur en priorité sur son physique car on néglige l’importance de la voix. Erreur que lui-même et les producteurs hollywoodiens font. Il déclare ainsi que que l’image ne pourra pas sauver le film si la voix est fausse. Faisant ainsi un parallèle entre la voix de l’acteur et la musique, mettant en avant le principe du rythme du son et de sa justesse : « L’ouïe est le sens essentiel au théâtre… pas la vision. (…) C’est la voix qui prime. La voix qui détermine le reste et son rythme détermine les images. (…) C’est pourquoi je dirige souvent le dos tourné. »

Orson Welles aborde d’autres sujets tout aussi passionnant dont la promiscuité entre l’acteur de cinéma et le politicien. Des paroles précieuses et éclairantes qui prêtent forcément à la réflexion et que vous pourrez écouter à travers la vidéo d’archive de l’émission ci-dessous.

 

 

Laisser un commentaire